Texte à méditer :  Le silence est la dernière joie des malheurex.  Alexandre Dumas (père)
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » famille lambelet » Petit apercu de ma famille.Recherche de ma cousine
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Forum - famille lambelet - Petit apercu de ma famille.Recherche de ma cousine

Nombre de membres 30 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 


le 24/10/2011 - 20:26
par Tagada

Anonyme

5 messages

La famille LAMBELET,  originaire de Grandvaux                 - 1 -
Selon le Livre d’or des familles vaudoises, agrégation des Lambelet à Grandvaux  en 1867 en tant que citoyens autochtones.

Lambelet  Cully               1824 en provenance de Neuchâtel
                  Epesses         1826
                  Forel Lavaux 1747  provenance Les Verrières
                                          1867   „     Les Verrières, agrégation
                  Grandvaux     1867    agrégation
                  Riex                1867    agrégation     
                 Villette             1628   provenance Canton de Neuchâtel.

Les Lambelet de Grandvaux sont-ils aussi venus du canton de Neuchâtel? S’y étaient-ils réfugiés à la Rédition de l’Edit de Nantes, comme  le dit la tradition familiale? Tous les Lambelet vaudois ont-ils les mêmes armoiries?

Henri -Louis Lambelet et Jeanne Françoise Lambelet-Mercanton
ont pour fils
Jean François Lambelet, né à Forel le 21.8.1860, mort à La Tour-de-Peilz
le 1er janvier 1945, agriculteur. La ferme familiale est sise Au Grenet, rière Forel.
Mariage à Forel le 9 mars 1883 avec Julie Fanély Dony, née le 10.6.1864, décédée à La Tour-de-Peilz le 19 janvier 1945. Les enfants du couple sont:

1. François Constant Lambelet,  6.8.1883 - 9.7.1917
    marié à Elise Lambelet-Bessat, 27.4.1886 - 31.7.1968.
    Leurs enfants sont:
    - Luciette Elise Spring-Lambelet, 23.9.1907 - 9.3.1991,
      mariée à Gaston Spring, de La Tour-de-Peilz, 4.5.1912 - 11.4.1983.
      Descendance à chercher sous „Bessat.“ 
    - René Constant Lambelet, 10.5.1913 - 21.7.1994,
      marié à Jeanne Lambelet-Renaud, 23.10.1910 - 14.5.1992.
      Descendance à chercher sous „Bessat“.

2. Angeline Lambelet, 4.12.1899 - 7.8.1920
3. Robert Lambelet,     4.12.1899  - 13.6..1918, les jumeaux.

Revenons en arrière. Constant Lambelet s’installe avec sa famille à Palézieux, sous gare, dans une maison maintenant occupée par un horticulteur; il fait des recherches sur l’alimentation des poules, développe deux produits, Fibrina et Stella, (encore vendus lorsque je faisais mon apprentissage, entre 1957-60) et gagne des médailles de bronze et d’argent lors d‘expositions agricoles. Mais il est mis en faillite, et c’est la maison Margot, à Vevey, qui exploitera ses travaux.   

LAMBELET         - 2 -

Son père vendra la ferme du Grenet pour éponger les dettes et ouvrira à la Rue d’Italie, à Vevey, un petit commerce de charbon.  Domicile de la famille: Rue des Alpes 10, à La Tour-de-Peilz.

Constant s’expatrie pendant la grande guerre en France,  pour se faire une nouvelle existence. Sa femme Elise, ses enfants Luciette et René le rejoindront dès que la situation le permettra. En attendant, René est accueilli par les grands-parents maternels, à Capochon, Luciette va chez les grands-parents paternels, au Grenet puis à La Tour-de-Peilz. Des photos représentent Constant Lambelet  en 1916, à Grenoble, au volant du camion (pneus pleins) avec remorque (roues en bois) qu’il conduit sur les routes  très difficiles du Vercors avec un imposant chargement de troncs d’arbres.

Constantin Lambelet-1.jpg      Constantin Lambelet-2.jpg

Il écrit à sa fille Luciette:  „Lancey, le 29 mai 1916: Ma chère fille, Hier, dimanche, j’ai eu 14 heures de service. Je suis allé à Villard-de-Lans en camion. Voici quelques cartes représentant  les paysages traversés. Il y a environ 60 km., tout en montée! C’est dans la montagne. Je conduisais un énorme camion-automobile américain, pesant à vide 100 quintaux. Pour redescendre, la charge était de 5 mètres cubes de bois! Dans ces routes étroites, qui ont la rampe du chemin des Grépilles (?) et des virages très courts, il s'agit d'avoir l'oeil ouvert! Reçois, chère Luciette, mes bons baisers. Papa." Notre mère Luciette aura une écriture exactement pareille à celle de son papa. Le 9 juillet 1917, Constant Lambelet-Bessat meurt de dyphtérie à l’âge de 34 ans, à Aix-les-Bains. Il y est enseveli depuis 10 jours lorsque sa famille apprend son décès. Luciette va sur ses 10 ans,  René a 4 ans. Luciette fait ses classes à La Tour-de-Peilz (1918, 1919,) puis rejoint Elise et René à Sullens (1919), à  Daillens (1922), et finalement à la Rue Louis Meyer, à Vevey (1926), puis en Gilamont. La veuve fait vivre la famille en tenant des petits magasins d’alimentation.

Mais les grands-parents Lambelet pleurent aussi les jumeaux. Robert meurt  moins d’un an après son frère, le 13 juin 1918, et Angeline le 7 août 1920.
François et Julie Lambelet auront cependant une longue vie. Ils fêteront leurs noces de diamant le 9 mars 1943, et mourront à quelques jours d’intervalle en janvier 1945, dans leur petite maison du Clos d’Aubonne, juste en dessous de la voie du Simplon.

NOTE:

J'aimerais juste préciser que le document ci-dessus est le fruit des recherches de ma cousine qui l'a rédigé dans les années 80, donc bien avant les magnifiques travaux de notre spécialiste de l'association des Lambelet.

Poster une réponse Haut  
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message
Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter  
Catégories de discussion  Forum  



Vous êtes ici :   Accueil » Forum » famille lambelet » Petit apercu de ma famille.Recherche de ma cousine
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...